LES SERVICES DE LA POLICE TECHNIQUE ET SCIENTIFIQUE

Les personnels scientifiques de la Police peuvent être affectés dans différents services qui auront des missions très différentes les uns des autres.

Tout d’abord, les personnels se répartissent en agents « de terrain », qui travaillent dans des Services Territoriaux (SRIJ, SLIJ, SLPT, GEC, BT) et agents « de laboratoire » qui travaillent au sein des LPS (Laboratoires de Police Scientifique).
Il existe également quelques postes dans les « Services Centraux » et les états-majors mais qui s’éloignent suffisamment de notre cœur de métier pour qu’on ne les détaille pas ici.

Nous allons voir ce qui fait la différence entre ces affectations et ce qui se cache derrière les noms de ces services.

DANS UN LABORATOIRE DE POLICE SCIENTIFIQUE (LPS)

Qu’est ce qu’un LPS?

Les LPS sont au nombre de cinq en France et se situent à Lille, Lyon, Paris, Toulouse et Bordeaux.
Au sein d’un laboratoire, l’activité est répartie par spécialité et le travail se déroule dans les murs du laboratoire.
Les principales spécialités que l’on va retrouver dans un Laboratoire sont :

• Physique-Chimie (analyse des débris de verre, de peinture, de terre, de fibres, etc)
• Biologie (Recherche et identification d’individus par leur profils génétiques)
• Documents (Recherche de falsifications et authentification de documents)
• Toxicologie (Recherche, identification et dosage de toxiques dans les corps ou dans un prélèvement de scène de crime)
• Stupéfiants (Identification et dosage des produits, recherche des produits de coupage)
• Balistique (Examen des armes, munitions et trajectoires de tir)
• Incendie Explosion (Recherche des causes des incendies, d’hydrocarbures ou d’explosifs)

Le personnel des laboratoires réalise des examens techniques sur des objets en provenance de scènes d’infraction qui leur sont transmis par les enquêteurs sous forme de scellés. Certaines spécialités peuvent également être amenés à se déplacer pour réaliser eux même des prélèvements sur les scènes d’infraction, c’est le cas de la Balistique ou des Incendies/Explosions, par exemple

laboratoire police scientifique
labo police scientifique
laboratoire police technique et scientifique
batiment police scientifique Ecully

DANS UN SERVICE TERRITORIAL

Quels sont les différents services et leurs missions:

Avant toute chose, nous allons ici donner quelques éléments sur la notion de Police Judiciaire (ou PJ) et de Sécurité Publique (ou SP).
Il s’agit de deux directions pour lesquelles un policier scientifique peut être amené a travailler et le rattachement d’un service à l’un ou a l’autre va avoir un effet sur les missions accomplies.
Nous ne rentrerons pas dans les détails car il y a autant d’organisation que de service. Nous donnerons des grands principes qui s’appliqueront a la majorité des cas afin de s’y retrouver un petit peu mieux au moment de choisir un poste.

LA SÉCURITÉ PUBLIQUE

Abrégé en « SP » dans la Police, elle est chargée d’assurer la protection des personnes et des biens, prêter assistance, veiller à la tranquillité et au maintien de l’ordre public. C’est le cas de tous les commissariats de France, dans lesquels on peut se rendre en cas de difficulté (même si elle ne présente aucun caractère pénal). On y trouve, la Police en tenue, la Police Secours, des services d’enquêteurs en civils, des services administratifs (gestion des contraventions, etc.). Pour la partie qui nous intéresse, on y trouve également les Bases Techniques (BT) et les Services Locaux de Police technique (SLPT) (Cas particulier pour Paris uniquement : les Antennes Locales de Police Technique ou ALPT)

BT – BASE TECHNIQUE

Une BT est en charge de la signalisation des individus en garde à vue. Une signalisation consiste en la prise des empreintes digitales, palmaires, de la salive pour l’ADN et des portraits photographiques pour alimenter les fichiers de Police. Les personnels de la BT sont également chargés de se déplacer sur les scènes de délinquance de masse (cambriolage, découverte de véhicule volé, vol à la roulotte, etc) pour y chercher des traces et indices. Ils gèrent en général un flux important d’activité et disposent de moyens techniques plus simples et plus rapides à utiliser que les autres services. Ils Assurent à tour de rôle des permanences de weekend dans leur commissariat. Un personnel affecté en BT suivra la formation PTS BASE.

base technique police scientifique
police scientifique base technique
police technique scientifique base technique

SLPT – SERVICES LOCAL DE POLICE TECHNIQUE

Un SLPT est chargé de traiter les affaires délictuelles ou criminelles de sa zone d’action (de quelques communes à un département entier selon la densité de population et l’activité criminelle).
Les agents d’un SLPT font la signalisation des gardés à vue (prise des empreintes digitales, palmaires, de la salive pour l’ADN et des portraits photographiques pour alimenter les fichiers de Police).

Ils effectuent les constatations sur des lieux d’infractions telles que des vols par effractions, des morts suspectes, des vols à main armée, des violences volontaires…
Ces constatations impliquent un relevé photographique de l’ensemble de la scène de crime, un examen méticuleux pour chercher des traces et indices et des prélèvements d’objets.

De retour au service, ils rédigent en rapport qui détaille leurs constatations sur les lieux qu’ils transmettent aux enquêteurs et peuvent être amenés à témoigner devant les tribunaux.

Il est important de noter que dans le cas des enquêtes décès, le policier scientifique va photographier l’examen du corps par le médecin et assister à des autopsies.
La promiscuité régulière avec la mort, la misère et la violence peuvent être particulièrement pesant et un bon équilibre psychologique est indispensable

Le SLPT reçoit, également, des BT de sa zone toutes les traces papillaires relevées sur les scènes de délinquance de masse. Ils en vérifient l’exploitabilité, les transmettent au fichier puis font des rapports de résultats aux bases techniques qui les ont saisis.

Un SLPT peut être doté d’un « Plateau Technique » (abrégé en PTP ou PTZP). Un PTP est un petit laboratoire qui permet d’appliquer aux objets prélevés des procédés chimiques pour révéler des traces papillaires.

Afin d’assurer la continuité de services, les agents assurent à tour de rôle, une astreinte. Généralement d’une durée de 7 jours, l’astreinte est un période pendant laquelle l’agent rentre à son domicile avec un téléphone et un véhicule de service après sa journée de travail. Il doit demeurer disponible pour intervenir instantanément et se déplace sur les infractions signalées en dehors des heures de service.

Les Agents affectés en SLPT sont Formés PTS UN pour la partie terrain et PTS DEUX pour la partie Plateau Technique.

police technique et scientifique SLPT
SLPT Police technique et scientifique
SLIJ police scientifique

ALPT – ANTENNE LOCALE DE POLICE TECHNIQUE

Un ALPT est un service qu’on ne trouve qu’à Paris. Il intervient sur des scènes délictuelles (principalement des cambriolages) et ne fait pas de signalisation d’individus.

LA POLICE JUDICIAIRE

La PJ est chargée de constater les infractions, d’en rechercher les auteurs et de rassembler les preuves travaille sous le contrôle des magistrats, elle est chargée de la mise en œuvre concrète de l’enquête que mène le magistrat.
Plus simplement, ce sont des services spécialisés dans l’investigation et qui sont saisis des affaires les plus graves ou complexes.

Les unités de Police Technique et Scientifique qui dépendent de la DCPJ sont les SRIJ, SLIJ et GEC.

GEC – GROUPE D’ENQUETE CRIMINALISTIQUE

Les GEC sont implantés dans les villes qui sont le siège d’un SLIJ ou d’un SRIJ.
Ce sont des unités chargées de la signalisation et de l’intervention sur les scènes de petite et moyenne délinquance.

Leur activité et leur organisation est proche de celle d’une BT mais peut être complétée par des missions supplémentaires pour décharger le SLIJ ou le SRIJ de sa zone.

Ces missions supplémentaires varient fortement d’un GEC à l’autre et il est indispensable de prendre attache avec le service pour connaître la nature exacte de ses activités quotidiennes.

Les personnels affectés en GEC sont formés PTS BASE.

SLIJ – SERVICE LOCAL D’IDENTITÉ JUDICIAIRE

Les SLIJ sont situés dans les villes où se trouve une Antenne de Police Judiciaire.

Un SLIJ assure les fonctions de SLPT (voir ci-dessus) sur son secteur au profit des services d’enquêtes de la Sécurité Publique.

Il assure également l’assistance technique aux enquêtes de l’Antenne de PJ dont il dépend sur des scènes de moyenne et grande délinquance.

La continuité de service est garantie par un système d’astreinte. Chaque soir un agent rentre chez lui avec un véhicule et un téléphone de service pour se tenir à la disposition de la sécurité publique et de la PJ de son département et intervenir sur leur demande.

Les Agents du SLIJ peuvent mettre en œuvre certaines techniques spéciales lorsqu’ils ont suivi la formation adéquat (portrait-robot, prélèvement en odorologie).

Comme pour un SLPT, un SLIJ peut disposer d’un Plateau Technique pour faire des révélations de traces papillaires.

Les Agents affectés en SLIJ sont Formés PTS UN pour la partie terrain et PTS DEUX pour la partie Plateau Technique.

police technique et scientifique SLIJ
SLIJ PTS recherche trace bio
Police scientifique SLPT

SRIJ – SERVICE RÉGIONAL D’IDENTITÉ JUDICIAIRE

Un SRIJ se trouve dans les villes qui sont le siège d’une Direction Régionale de Police Judicaire.

L’une des missions du SRIJ est l’insertion dans le Fichier Automatisé des Empreintes Digitales (FAED) des traces papillaires relevées sur des scènes d’infraction et transmises par les autres services d’Identité Judiciaire. Il Procède également a l’identification de ces traces lorsqu’elles correspondent à un individu présent dans le fichier.

Un SRIJ intervient en assistance technique aux enquêtes sur des faits de moyenne et grande délinquance de son périmètre géographique.

La continuité de service est, là encore, garantie par un système d’astreinte. Chaque soir un agent rentre chez lui avec un véhicule et un téléphone de service pour se tenir à la disposition de son service et intervenir sur demande.

Les Agents du SRIJ peuvent mettre en œuvre certaines techniques spéciales lorsqu’ils ont suivi la formation adéquat (portrait-robot, prélèvement en odorologie).

Un SRIJ peut disposer d’un Plateau Technique pour faire des révélations de traces papillaires.

Les Agents affectés en SLIJ sont Formés PTS UN pour la partie terrain et PTS DEUX pour la partie Plateau Technique